Le Capitaine Arthur Hastings

8 apparitions dans les romans d’Agatha Christie.

Ce personnage apparaît dès le premier roman d’Agatha Christie, La Mystérieuse affaire de Styles (1920). Ancien officier de l’armée britannique, il se lie d’amitié avec Poirot lors de son séjour en Europe continentale, à l’occasion de la Première Guerre Mondiale. Quand Poirot se retouve en Angleterre en tant que réfugié belge, c’est tout naturellement qu’il se tourne vers son ami.

Hastings se révèle être un enquêteur peu brillant, ce qui provoque les moqueries de  Poirot, qui qualifie souvent ses thèses de « farfelues ». Il va pourtant aider à plusieurs reprises le grand détective par ses remarques anodines.

Souvent comparé au Docteur Watson, il est à de nombreuses reprises le narrateur de l’histoire, tout comme le personnage d’Arthur Conan Doyle, ce qui lui permet d’observer le génie et les excentricités de son ami belge. C’est le stéréotype du gentleman anglais, héritier de l’ère victorienne et de ses bonnes manières.

Il finira par épouser une actrice de music-hall rencontrée dans Le Crime du Golf, et partira s’installer dans un ranch en Argentine avec elle. Son absence semble peser fortement sur Poirot, qui le retrouvera au fil de ses retours en Europe. Il joue un rôle très particulier dans la dernière enquête de Poirot (Poirot quitte la scène)…